Mai Mois de Marie VACT

En ce mois de mai, prions avec Marie

ozdfov
Marie dans l'église de St-Etienne - braine l'Alleud

« Chers frères et sœurs, contempler ensemble le visage du Christ avec le cœur de Marie, notre Mère, nous rendra encore plus unis comme famille spirituelle et nous aidera à surmonter cette épreuve. » 
                                                       Pape François

Lettre du pape  pour le mois de mai 2020      ICI 

Prier avec Marie le vendredi 29 mai
Cliquer Ici

Marie, au cœur du Cénacle, est embrasée du feu de l’Esprit Saint
« Or, je vous le dis : marchez sous la conduite de l’Esprit Saint… Le fruit de l’Esprit est amour, joie, paix, patience (ou longanimité), bonté, bienveillance (ou serviabilité), fidélité, confiance dans les autres, douceur, maîtrise de soi » (Ga 5, 16 et 22).   
Lire le récit dans les Actes des apôtres chapitre 2.    

Ci-dessous       Prière du jour,     Chant et Intentions du jour,     Méditation du jour
Cliquer sur le nom pour un accès direct

Prière du jour 

Marie, tu as été témoin des merveilles de Dieu au jour de la Pentecôte et tu as apporté à l’Église naissante la coopération de ton amour maternel. Que l’Église trouve son unité autour de toi qui as toujours été fidèle aux moindres motions du Saint- Esprit. Sois mon modèle et mon éducatrice. Obtiens-nous une nouvelle Pentecôte d’amour qui renouvelle la face de la terre : que chaque baptisé, membre d’une famille chrétienne, se laisse mener par l’Esprit pour être vraiment disciple et témoigner de l’amour du Christ afin que le monde croie.

Réjouis-toi, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi,
Tu es bénie entre toutes les femmes, toi la mère de l’Église,
Et Jésus, le fruit de tes entrailles, dont l’Esprit Saint embrase les disciples, est béni ;
Sainte Marie, Mère de Dieu, prie pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort. 
Amen.

Chant  :  Vierge de Lumière

Intentions  du jour : 

  • Sainte Marie, Mère de Dieu, prie Jésus portant sa croix : qu’il soit la joie et le réconfort de tous ceux qui subissent le poids des épreuves.
  • Sainte Marie, Mère de Dieu, prie Jésus portant sa croix : qu’il soit la force et la détermination de tous nos militaires en opération extérieure..
  • Sainte Marie, Mère de Dieu, prie Jésus portant sa croix : qu’il nous apprenne la douceur et l’humilité à nous qui marchons à sa suite..

Méditation du jour

Le récit des évangiles s’achève avec l’Ascension ; la venue de l’Esprit Saint à la Pentecôte n’y est pas racontée. Saint Luc est le seul à en parler dans les Actes des apôtres. Avec Marie, nous le méditons dans le troisième mystère glorieux du Rosaire. Ce matin-là, Jérusalem est à nouveau remplie de pèlerins venus de partout. Comme les autres jours, les apôtres étaient réunis au Cénacle pour prier. Que la Vierge Marie soit présente, cela semble aller de soi selon le récit du livre des Actes des apôtres au chapitre 2, 1-4 : « Quand arriva le jour de la Pentecôte, au terme des cinquante jours, ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière. Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent remplis d’Esprit Saint ». Les voici brûlant d’un amour qui les emporte et les pousse à sortir pour témoigner du Christ et accomplir leur mission avec audace. On peut se demander : et la mère de Jésus ? Que fait-elle en ce moment ? À l’époque, les femmes sortaient peu, il ne convenait pas qu’elles interviennent en public. Au moment où les apôtres se sont mis à parler devant la foule, on peut supposer que le petit groupe des femmes soit resté dans le Cénacle uni autour de Marie, portant la prédication des apôtres dans leur prière persévérante. À juste titre, Marie est appelée “Reine des apôtres” parce qu’elle les soutient de sa prière et parce qu’elle les a précédés dans l’annonce du Christ déjà au jour de la Visitation. C’est sa vie tout entière qui est une prédication. En voyant ce qui se passe à la Pentecôte, Marie l’a compris tout de suite. Elle, la “pleine de grâce”, est familière de l’Esprit Saint : n’est-ce pas par lui que Jésus a été conçu en elle ? N’était-elle pas débordante de lui au jour de la Visitation et à chaque instant de sa vie ? Elle perçoit qu’au tour des apôtres, l’Esprit Saint établit chaque nouveau disciple en communion avec le Christ, formant ainsi un seul corps dont son Fils est la tête. Ils deviennent au cœur du monde comme un prolongement de son Fils et le rend visible. En fait, c’est l’Église qui a commencé à naître visiblement. Se faisant discrète, la place de Marie est pourtant centrale. Elle a fait naître le Christ-tête, maintenant elle enfante les membres de son Corps. Elle les enfante par sa coopération permanente et constante à l’œuvre du Saint- Esprit. En lui désignant le disciple bien-aimé, Jésus crucifié ne lui avait-il pas dit : « Voici ton fils » ? Au jour de la Pentecôte, elle devient mère d’une multitude des frères et, réellement, Mère de l’Église. De leur côté, les nouveaux baptisés reçoivent de leur Seigneur cette incontournable invitation : « Voici ta mère ». En elle, ils trouvent le portrait de son Fils et le modèle parfait de ce qu’ils sont appelés à devenir. Elle va les éduquer doucement à lui ressembler : des saints humbles et petits, des témoins au cœur brûlant de charité, totalement livrés sans la moindre résistance au souffle du Saint-Esprit. Ainsi donc, tous bénéficient de sa maternelle sollicitude et de sa puissante intercession. C’est elle qui nous enfante à la vie d’union à Dieu.